L'ENDIVE, CE LÉGUME QUI NOUS VEUT DU BIEN


L’endive est un des légumes de saison les plus intéressants, et pour cause. Des conditions de son «invention» à son goût aigre, tout fait de l’endive un produit atypique. Découvrons-en un peu plus.


Les origines de l’endive

L’endive, de la famille des chicorées, est un légume obtenu par forçage, une technique horticole qui consiste à faire pousser les plantes en dehors de leur saison normale de croissance en jouant sur les conditions climatiques. Ainsi, l’endive est cultivée au chaud et à l’abri de la lumière. Un article paru dans l’Express sous le titre L’endive, on en salive en détaille le processus dans les termes qui suivent : «les graines de chicorée, plantées en plein champ au printemps, produisent de grosses racines, qui sont récoltées à l'automne. Celles-ci sont ensuite repiquées bien serrées et à l'abri, dans la terre ou le sable, ou même dans des bacs contenant une solution nutritive maintenue à 20°C (technique dite hydroponique ou hors sol). Dans ces strictes conditions se développent, en 3 semaines, de belles endives immaculées, dont la couleur tient à l'absence totale d'exposition à la lumière.»

On comprend donc que l’endive n’a pas pu pousser toute seule mais a été «inventée». Il convient de rajouter des guillemets car en réalité la découverte de l’endive est un peu le fruit du hasard. Selon une légende, l’endive aurait été créée par accident par un paysan belge qui cherchait à dissimuler sa récolte de chicorée sauvage dans une cave afin d’éviter de payer les impôts. Ce qui est certain, c’est qu’elle fut expérimentée et produite de façon systématisée à partir de 1850 par Franciscus Bréziers, chef de la Société d’Horticulture de Bruxelles. Son secret de fabrication ne quittera la capitale belge qu’en 1873 par le biais du botaniste français Henri de Vilmiron qui en rapporta de l’Exposition internationale d’horticulture de Gand. Le légume est mis en vente pour la première fois aux Halles de Paris en 1879 avant de se populariser progressivement dans le reste de l’Europe. L’endive est donc un légume relativement récent qui doit aussi son succès à ses grandes qualités nutritionnelles.


Les qualités nutritionnelles

Le principal atout de l’endive est sa richesse en fibres et en minéraux. Ce légume est une réserve de potassium, de calcium, de magnésium, de zinc et de sélénium. L’endive est conseillée aux femmes enceintes pour sa richesse en acide folique (vitamine B9), qui joue un rôle essentiel dans le développement du fœtus et la prévention des anomalies de formation du tube neural. Contenant 94 % d’eau et 6 grammes de fibres alimentaires pour 100 grammes, elle favorise la digestion et aide les personnes atteintes de diabète de type 1 et 2 à contrôler leur taux de glycémie. Par ailleurs, elle est une source importante de vitamine K, qui permet la rétention du calcium dans la masse osseuse, de béta-carotène, bénéfique pour la vue, de divers anti-oxydants reconnus pour leurs vertus neurologiques. Ces derniers joueraient aussi un rôle protecteur contre certains cancers et contre le vieillissement cellulaire.

Très peu calorique – 20 kcal pour 100 grammes – l’endive est très appréciée des sportifs dont les disciplines font appel à une régulation de poids, comme le judo ou la boxe. En prime, l’endive se prête parfaitement à la cure de détoxification (visant à épurer l’organisme de ses toxines) grâce à ses fonctions diurétiques. Elle se mange crue mais est très appréciée cuite. Les idées de recette ne manquent pas sur internet. Á vous de jouer.


Par Delika Team

Copyright Delikaswitzerland.com 2020